N'est pas lanceur d'alerte qui veut

N'est pas lanceur d'alerte qui veut

Si un salarié ne peut être sanctionné pour avoir relaté ou témoigné, de bonne foi, de faits constitutifs d'un délit ou d'un crime dont il aurait eu connaissance dans l'exercice de ses fonctions, encore faut-il qu’il soit constaté que ces faits soient susceptibles d'être constitutifs de tels actes.

Un consultant s'est vu confier une mission auprès du technocentre Renault.Lors d'un entretien informel, l'employeur du consultant a évoqué avec lui avoir été (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.