De la liberté d'opinion du pompier

De la liberté d'opinion du pompier

Est justifiée l'exclusion temporaire d'un an d'un sapeur-pompier professionnel qui refuse de participer à l’hommage organisé pour les victimes des attentats de 2015, quand bien même il invoquerait des raisons personnelles d’ordre politique. 

Le 16 novembre 2015 à midi, dans le cadre du deuil national en hommage aux victimes des attentats commis le 13 novembre 2015, le directeur départemental du service départemental d'incendie et de secours (SDIS) des (...)
Cet article est réservé aux adhérents
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.